Octobre 2018

NOTRE ENGAGEMENT “DETOX”

L’eau salubre n’est pas seulement un droit humain fondamental, c’est la ressource essentielle la plus menacée au monde. Pourtant, ces sources d’eau vitales sont souvent exploitées par l’industrie et traitées comme s’il s’agissait d’égouts privés.


Qui est en route pour une mode textile sans produits toxiques ?

 

L’industrie textile est une industrie chimique intensive qui utilise un certain nombre de produits chimiques différents, allant de la teinture des tissus à l’impression et à la finition. Les eaux usées issues de ces processus sont souvent toxiques et contaminent des cours d’eau. Ces décharges dangereuses ont un impact négatif sur la santé humaine, la faune, la flore et l’environnement.
De nombreux produits chimiques dangereux sont aussi transportés dans nos océans, notre atmosphère et nos chaînes alimentaires et s’accumulent loin de leur source. On a même constaté leur présence même dans du lait maternel. C’est un véritable problème mondial.

Les marques mondiales de la mode produisent plus de vêtements que la planète ne peut en gérer. Les tendances d’aujourd’hui sont les déchets de demain : nos vêtements sont confectionnés à moindre coût et jetés rapidement. Il est temps de rétablir l’équilibre, de remettre en question la mentalité du jetable et d’investir dans la qualité plutôt que la quantité. Logo Detox - Greenpeace

ÉTAPE 1 : S ’engager au programme Detox

Un engagement Détox responsabilise chaque marque vis-à-vis de ses consommateurs et des communautés locales, en leur proposant des solutions crédibles pour assurer un avenir sans produits toxiques.

 

ÉTAPE 2 : Repérer les monstres

Dépistage des dangers

Ensuite, les marques doivent travailler avec leurs fournisseurs pour déterminer où se cachent, dans le processus de production, les monstres chimiques notoires tels que les éthoxylates de nonylphénol (NPE). Une fois repérés, les marques doivent exiger de leurs fournisseurs qu’ils utilisent des solutions de remplacement, telles que les détergents et les colorants, qui ne contiennent pas de produits chimiques dangereux. S’il n’y a pas de bonne alternative disponible, ces sociétés mondiales doivent utiliser leur pouvoir et leur influence collectifs pour travailler aux côtés des fournisseurs de produits chimiques afin de les développer.

 

ÉTAPE 3 : Etre transparent

Créer une liste M-RSL

Etre honnête sur les produits chimiques que les fournisseurs déversent dans nos cours d’eau. Dans la plupart des pays producteurs, ces “décharges” ne sont ni reglementées ni mêmes déclarées. Greenpeace a collaboré avec une autre ONG, l’Institut des affaires publiques et de l’environnement (IPE), pour mettre en place le premier système de déclaration volontaire accessible au public. Les grandes marques ont déjà permis à plus de 100 fournisseurs de révéler la gestion de leurs décharges.

 

ÉTAPE 4 - Méfiez-vous des monstres inconnus

Exiger que les formules chimiques soient conformes

Pour la majorité des quelques 5 000 produits chimiques utilisés dans l’industrie textile, nous n’avons pas assez d’informations sur leurs propriétés dangereuses. Pour nous assurer que nous savons quels petits monstres se retrouvent dans nos vêtements et nos rivières, les marques ont besoin d’un processus de filtrage pour les identifier et créer une liste noire. Cela peut sembler une tâche énorme, c’est pourquoi ils ont jusqu’à la fin de 2019 pour le faire.

 

ÉTAPE 5 - Soyez responsable

L'approche Detox

Il est vraiment important que les marques engagées dans Detox soient responsables et ouvertes à leurs clients, aux communautés locales et à la société civile. En tant que citoyens du monde, nous avons un rôle crucial à jouer pour surveiller ces entreprises dans la voie « zéro décharge ». Félicitons celles qui réalisent de réels progrès et en exposons/encourageons celles qui ne respectent pas leurs promesses et utilisent Détox seulement pour soigner leur communication.
Nous devons prendre des mesures urgentes pour mettre fin à l’accumulation de ces petits monstres dans les rivières, les lacs et les mers sur lesquels nous comptons tous, posant des risques indicibles pour la santé de tous à travers le monde.
Atteindre zéro rejet de produits chimiques dangereux ne sera pas facile et ne se fera pas du jour au lendemain, mais en suivant ce programme en cinq étapes, l’industrie de la mode peut nous aider à bâtir l’avenir exempt de substances toxiques que méritent nos enfants.

 

 

DETOX: LE POUVOIR DU PEUPLE OBLIGE LA MODE À RESPECTER L'ENVIRONNEMENT